mercredi 6 décembre 2017

Croquis critiques N° 9, 10 et 11




Encore une rafale de croquis critiques : le dernier Astérix, plutôt pas mal (bon, de toutes façons il va s'en vendre des milliards de milliards, alors mon avis, hein !), "L'aimant" de Lucas Harari, une superbe découverte qui vient de remporter le prix Freddy Lombard (comme quoi évoquer "La comète de Carthage" n'est pas si bête) et enfin "Orlando - le secret du Mont Souflon" de Radice et Turconi, mes chouchous italiens.

mercredi 29 novembre 2017

Croquis critiques N°6, 7 et 8




Allez, une salve de "Croquis critiques" pour rattraper un peu mon retard... Il y en a pour tous les goûts, avec Bouzard et son hommage à Lucky Luke, Jack Kirby et son comics guerrier, et Elric et sa BD animalière pour les enfants, même si les plus âgés se délecteront des jeux de mots de Darnaudet.

vendredi 24 novembre 2017

Croquis critique N°5


Ayant moi-même porté pendant longtemps le cheveu ras (devenu rare aujourd'hui), la parka kaki et les gros souliers du Docteur Martin, je ne pouvais qu'être sensible à cette belle évocation des années Thatcher. En Angleterre, ça ne rigolait pas, mais c'est peut-être ce qui a permis à tellement de bons groupes d'émerger dans les années 70-80.

mercredi 22 novembre 2017

Croquis critique N°4


Je ne sais pas ce qu'en pensent les puristes, mais le nouveau Corto Maltese est à mon avis très réussi, tant au niveau du scénario que du dessin. Et puis on y croise Henry de Monfreid, et moi, dès qu'on parle de cet homme hors normes, je suis heureux...

jeudi 26 octobre 2017



Loin de moi évidemment de cautionner les agissements douteux de certains de mes contemporains, mais, quand même, cette campagne #balancetonporc est vraiment nauséabonde...
D'abord, je ne vois pas en quoi ces pauvres cochons méritent d'être associés au comportement dégueulasse d'individus minables. Ensuite, je suis contre la délation sous toutes ses formes. C'est tellement simple de balancer des noms, sans aucune vérification, sans aucun recul.
Imaginez, si on avait eu les réseaux sociaux pendant la deuxième guerre mondiale, il y en a qui s'en seraient donnés à coeur joie avec le hashtag #balancetonjuif ou, à la Libération, #balancetoncollabo...